Opération “École morte” à Jean-Macé


Opération “École morte” à Jean-Macé
L'initiative a été annoncée aux parents le 7 mai.
Par Uzès News

Les représentants de parents d’élèves protestent contre la loi Blanquer en cours de discussion au Parlement et se joignent au mouvement des “stylos rouges”. Ils dénoncent la fermeture d’une classe dans l’établissement uzétien et l’abandon d’un dispositif de renforcement pédagogique.


Les parents de l’école Jean-Macé vont-ils ou non suivre le mouvement lancé par leurs représentants de l’Agora des parents ? “Quelle que soit la participation, le but est que l’information passe”, estime Caroline Sépet, membre de l’association de parents d’élèves qui organise une opération “École morte” au groupe scolaire Jean-Macé (Uzès). Des tracts ont été distribués à la sortie de l’école mardi 7 mai, et une banderole accrochée aux grilles de l’établissement.
L’Agora des parents entend protester ainsi contre la réforme de l’éducation en cours de discussion au Parlement. “Cette réforme impactera directement l’école Jean Macé l’année prochaine, puisqu’elle perd le bénéfice du dispositif «plus de maîtres que de classes»”, dénonce l’Agora des parents dans un communiqué de presse (à lire ici) : le personnel enseignant affecté à ce dispositif a été “repris” pour encadrer les classes de CP et CE1 “dédoublées” en zones d’éducation prioritaire – qui ne concerne pas l’école uzétienne alors qu’elle accueille “un grand nombre d’élèves issus du quartier prioritaire de la ville”.

Insertion refusée dans le cahier des élèves

Au-delà de ces revendications locales, les parents d’élèves sont en désaccord avec la création des Établissements de savoirs fondamentaux (ESF), qui pourraient regrouper enseignement primaire et collège, les conditions de la scolarisation obligatoire dès 3 ans, les suppressions de postes prévues, la réforme du lycée et une baisse de moyens pour encadrer les enfants handicapés.
L’association dénonce aussi un “muselage des enseignants” par ce texte de loi. Dans son communiqué de presse, elle estime d’ailleurs avoir été victime de censure : “à Uzès, alors même que la loi n’est pas encore passée, l’Inspection Académique a refusé que les parents d’élèves fassent passer un mot dans le cahier des enfants appelant à cette journée de mobilisation, qui en expliquait également les raisons, ce qui est pourtant un droit des parents (circulaire n°2006-137 du 25 août 2006, I-2-2*), qui font partie (pour l’instant en tout cas !) de la communauté éducative.”
Joint par téléphone, le directeur académique Romain Gibert explique que ce type de communication n’a pas selon lui sa place dans les cahiers des élèves. “Il s’agit d’une interprétation d’un texte en discussion au Parlement, qui invite à une mobilisation massive de nature contraire au principe de continuité du service public : cela peut faire l’objet d’un tractage, mais à l’extérieur de l’établissement”.
Le choix du 10 mai n’a pas été fait par hasard : “la journée d’action donne suite à la grève de ce jeudi 8 mai (2 enseignants y auraient participé à l’école Jean-Macé selon nos informations, ndlr), et précède les rassemblements prévus dans toute la France ce samedi”, indique Caroline Sépet, qui explique que l’Agora des parents est solidaire du mouvement mené par les “Stylos rouges”.


Quentin Germain
Publié le 09/05/2019 à 18:30


* Extrait de la circulaire : “Identifiés clairement comme émanant des associations de parents d’élèves, les documents remis aux responsables d’établissement doivent cependant respecter le principe de laïcité, les dispositions relatives à la vie privée et prohibant les injures et diffamations et exclure toute propagande en faveur d’un parti politique ou d’une entreprise commerciale. Même si le contenu de ces documents relève de la seule responsabilité des associations, l’institution se doit d’en prendre connaissance. (…) Le directeur d’école ou le chef d’établissement n’a pas à s’interroger sur l’opportunité de diffuser les documents émanant des associations de parents d’élèves.”

Dans la même rubrique

Post Image

“Regarde-moi” : portraits d’aînés isolés

Post Image

Le collège Voltaire perd 3 classes, les parents d’élèves manifestent

Post Image

“École morte” à Jean-Macé :
moins de 30% des enfants en classe ce 10 mai

Post Image

Opération “École morte” à Jean-Macé

{"slide_show":"3","slide_scroll":"1","dots":"false","arrows":"true","autoplay":"true","autoplay_interval":"7000","speed":"300","loop":"true","design":"design-2"}