La “recyclerie” prépare son ouverture au public


La “recyclerie” prépare son ouverture au public
L'ARRU a collecté une trentaine de bicyclettes à remettre en état.
Par Uzès News

La vente du matériel remis en circulation par l’Association pour une recyclerie et ressourcerie en Uzège (ARRU) doit démarrer en octobre au local de Montaren.

Des étagères et des planches bien ordonnées, un stock de matériel informatique récupéré, des appareils électroménagers à tester, une trentaine de vélos à remettre en état… Le local loué par l’Association pour une recyclerie et ressourcerie en Uzège (ARRU) sur la route de Gattigues, à Montaren-et-St-Médiers, commence à prendre forme. Il s’agit ici de “récupérer, réparer, revendre à petit prix”.

Un accueil par semaine

L’accueil du public est prévu à partir du mois d’octobre. “La partie commerciale ouvrira une demi-journée ou une journée par semaine”, indique Charles Eissautier, membre du conseil d’administration de l’ARRU.
Cette “recyclerie-ressourcerie” expérimentale ne pourra pas recevoir directement les apports de matériel : un partenariat avec le Sictomu (syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères) prévoit pour l’heure un tri à la déchèterie de Vallabrix. Les objets destinés à l’ARRU – réutilisables ou réparables – sont stockés puis livrés à Montaren.
“Le Sictomu peut ainsi peser les apports. Et cela évitera tout dépôt devant notre local de Montaren, qui n’est pas ouvert en permanence”, commente Charles Eissautier. 150 personnes environ adhèrent à l’ARRU, dont “une trentaine de bénévoles actifs”. La préparation du local a mobilisé du monde.


“Toutes les compétences sont les bienvenues”

Pour la partie technique, chacun contribue à hauteur de ses compétences : un mordu de vélo, un spécialiste de l’informatique, un pro de l’électroménager… Charles Eissautier se dit lui-même bricoleur mais ne s’aventure pas dans les interventions trop complexes. “Toutes les compétences sont les bienvenues, y compris dans des domaines que nous n’avons pas investis jusqu’ici.”
L’ARRU, qui a pour mots d’ordre ré-emploi et re-création, a prévu d’organiser des stages et des moments de réparation dans ce nouveau local. À terme l’association, qui est soutenue par le Sictomu et la mairie de Vallabrix, espère bénéficier d’un terrain à proximité de la déchèterie du village.
Le site internet de l’ARRU : recyclerie-uzege.org

Quentin Germain
Publié le 26/07/2019 à 17:30
Mis à jour le 27/07/2019 à 09:10


Dans la même rubrique

🔒 Sangliers : la pression de chasse maintenue

🔒 Sangliers : la pression de chasse maintenue

Vallabrix : une nouvelle école pour 2020

Vallabrix : une nouvelle école pour 2020

🔒 Projet Amazon : la commission d’enquête donne son feu vert

🔒 Projet Amazon : la commission d’enquête donne son feu vert

Sécheresse : quel impact sur les vendanges ?

Sécheresse : quel impact sur les vendanges ?

{"slide_show":"3","slide_scroll":"1","dots":"false","arrows":"true","autoplay":"true","autoplay_interval":"7000","speed":"300","loop":"true","design":"design-1"}



Toute l'info sur uzesnews.fr


sur les réseaux sociaux