Incendie au centre-ville d’Uzès : le bâtiment sous surveillance



Par Uzès News


Le feu a ravagé un appartement situé au 3e étage sur le boulevard Gambetta, dans la nuit de mercredi à jeudi. Pas de victime mais une intervention risquée pour les pompiers. Les habitants de l’immeuble, dont la toiture est détruite, ne pourront pas y dormir cette nuit.


L’intervention des pompiers a duré toute la nuit et se poursuivait encore ce jeudi matin pour détecter d’éventuels “points chauds” dans le bâtiment situé boulevard Gambetta à Uzès, près du croisement avec la rue Benoît. Un appartement situé au 3e et dernier étage était en flammes lorsque les pompiers sont arrivés sur les lieux, vers 23h mercredi 19 juin. Tous les occupants de l’immeuble étaient sortis de chez eux.
Le capitaine Michel Payan, qui commandait l’opération, parle d’une “intervention longue et compliquée” : aux difficultés d’accès s’ajoutaient une épaisse fumée et une chaleur intense, plus un risque de propagation aux toits des bâtiments voisins, imbriqués les uns dans les autres. Avec un fourgon pompe-tonnes d’abord, les pompiers d’Uzès ont tenté de faire face à l’incendie, qui s’est propagé à la toiture. L’arrivée d’une échelle aérienne a permis de faire une reconnaissance, puis un deuxième véhicule de lutte contre les incendies est venu en renfort, de la caserne de Fournès.

Une catastrophe évitée de justesse

“On a craint pour l’état des poutres maîtresses et le risque bâtiment. Une verrière s’est effondrée alors que trois sapeurs-pompiers étaient dans le bâtiment, ils l’ont évitée de justesse”, raconte le capitaine Payan – leur évacuation n’a pas été rendue facile par la proximité des platanes.
Ce jeudi matin, plusieurs pompiers étaient encore sur place : un relevé des points chauds a été opéré avec une caméra thermique et l’accès au bâtiment a été bloqué : en attendant une expertise sur la sécurité des lieux, les habitants (une petite dizaine selon nos informations) seraient logés dans un hôtel à proximité. Au rez-de-chaussée, l’activité d’un café-restaurant et d’une agence immobilière était suspendue ce jeudi matin, faute d’électricité.
Pas d’information sur l’origine de l’incendie pour l’instant. La gendarmerie et des représentants de la mairie étaient sur place. Une trentaine de pompiers a été mobilisée par cette intervention.

Quentin Germain
Publié le 20/06/2019 à 15:30



Dans la même rubrique