Culture : 4 associations d’Uzès font alliance


Culture : 4 associations d’Uzès font alliance
Une convention a été signée le 10 mai à l'hôtel d'Entraigues, à Uzès.
Par Uzès News

Des programmations communes pourraient voir le jour entre l’Université populaire, les Amis de la médiathèque, Art Architecture & Territoire et les Amis du Musée Georges Borias.

 

Éviter les doublons et gagner en visibilité : voilà deux des objectifs poursuivis par la convention signée vendredi 10 mai par les représentants de l’Université populaire, des Amis de la médiathèque, d’Art Architecture & Territoire et des Amis du Musée Georges Borias. Ces quatre associations culturelles d’Uzès ont décidé d’unir leurs forces lorsque “des centres d’intérêt communs” le justifient. Chacune conserve l’initiative de ses projets, mais communique ses dates aux autres pour coordonner les calendriers. Et le regroupement offre la possibilité d’organiser des événements en partenariat, selon les thématiques.
“Des liens existent déjà, on l’a vu avec la programmation sur Chagall : lors du trajet vers Aix-en-Provence pour la visite de l’exposition, Pascal Fancony (président d’Art Architecture et Territoire, ndlr) a fait un topo, puis une conférence a eu lieu à la médiathèque avec Pierre Boitet. Ces liens donnent une véritable valeur ajoutée”, explique Christian Boisvent, un des administrateurs de l’Université populaire de l’Uzège. À ses yeux, “le projet très ambitieux d’Art Architecture et Territoire pour l’année à venir ne reçoit pas un écho suffisant” et une action coordonnée pourrait “aider à la promotion”.
Pour les projets communs – conférences, concerts, visites culturelles -, les associations entendent partager les frais d’organisation et de communication : de quoi faciliter par exemple les sorties qui nécessitent d’affréter un car, lors desquelles il faut “réunir une quarantaine de personnes” et faire une avance importante.

Subventions et potentiel de fréquentation

“La course aux subventions est de plus en plus aléatoire. Groupés, on a plus d’espoir d’en obtenir”, fait remarquer Alain Bozonnat, président de l’Université populaire. Sur le plan juridique, cette entente désormais formalisée présente l’avantage d’une “plus grande souplesse” pour accueillir les adhérents des différentes associations partenaires. L’Université populaire a 885 adhérents, les Amis de la Médiathèque sont un millier, les Amis du Musée une centaine et 75 personnes sont membres d’Art Architecture et Territoire – plusieurs personnes adhèrent à plusieurs structures à la fois.
En “mutualisant leur énergie culturelle”, ces associations “développent l’accessibilité à la culture”, estime Dominique Brunel, membre du Conseil d’administration de l’Université populaire. Elles décuplent également le potentiel de fréquentation des évènements. Certaines manifestations pourraient d’ailleurs poser la question des “limites de place”, pense Christian Boisvent, à quelques mois de la livraison annoncée de l’Ombrière, espace culturel à l’entrée sud d’Uzès. “Notre conférence sur Stéphane Hessel a reçu le label Haut-parleur, dans le cadre de la préfiguration de la programmation de l’Ombrière”, fait d’ailleurs remarquer le président des Amis de la médiathèque, Jean-Louis Leprêtre.
Initiée par quatre structures, la coopération associative pourrait accueillir de nouveaux partenaires dans le futur. “Si c’est une réussite, peut-être que d’autres nous rejoindront ?”, lance Christian Boisvent.


Quentin Germain
Publié le 13/05/2019 à 17:30


Dans la même rubrique

Post Image

Une approche contemporaine pour “dépoussiérer” les métiers d’art

Post Image

Le phénomène Banksy face au “monde de l’art”

Post Image

Culture : 4 associations d’Uzès font alliance

Post Image

Qui sera le meilleur menteur de l’année ?

Post Image

La place aux Herbes prend des couleurs

Post Image

Peindre l’animal
n’est plus “naïf”

Post Image

“Quand sort la recluse” : diffusion en avril sur France 2

Post Image

Site préhistorique d’Uzès : “un cromlech imposant” d’après l’Inrap

Post Image

🔒 Découvertes archéologiques : des négociations pour étendre les recherches

Post Image

“Uzès la belle endormie” en 23 rencontres

Post Image

« Culture : où sont les femmes ? » Un 8 mars au Pont du Gard

Post Image

L’Ombrière reste sur le devant de la scène

{"slide_show":"3","slide_scroll":"1","dots":"false","arrows":"true","autoplay":"true","autoplay_interval":"7000","speed":"300","loop":"true","design":"design-2"}